Tu perds ton temps !

« De cap a l’abòr, los aubres se caperèn de frutas rotjas que portèn dinc au corau de l’ivèrn. »
("À l’approche de l’automne, les arbres se couvrirent de fruits rouges qu’ils portèrent jusqu’au cœur de l’hiver." [Trad. Oc. : Joan-Miquèu Espinasse])

Garros Paradize…

Au cabaret du paradis perdu, c’est la dernière ce soir. On ferme et on se demande ce qu’il adviendra de nous après.

Derniers articles